Quelles stratégies pour défendre les lieux en communs ?

Appel en commun


Page d’accueil du site web de Mix’Art Myris


Venez échanger avec Joël Lecussan, coordinateur de Mix’art Myris et une personne membre d’un lieu, une réalité sociale du réseau italien des communs urbains, à partir des questions suivantes : Comment créer et maintenir des conditions d’une pérennité des lieux indépendants en communs ? Quelles stratégies ont été mises en place ? Quelles expériences partager et quelles solidarités pour soutenir les lieux menacés ?

Date : mardi 23/02/2021
Heure : de 20 h à 21 h CET (Paris) – 14 h à 15 h EDT (Montréal)
Rencontre en ligne : https://ca.meet.coop/b/rem-xoc-eoo-kkw
(utilisez votre navigateur – aucune installation d’application n’est nécessaire)
La rencontre se déroulera en français.

MISE À JOUR

L’appel en commun sur les conditions et les stratégies de défense des lieux occupés en commun sera introduit par Joël Lecussan, coordinateur de Mix’art Myris et une personne de Ri-Make è bene comune! de Milan. Ri-Make è bene comune! Fait partie du réseau italien des communs urbains qui a vécu le risque d’expulsion et a mobilisé ses réseaux en pour résister.

Un grand nombre de lieux occupés fonctionnent sur la base des communs. Les artistes y trouvent un espace de travail collectif alors qu’ils sont souvent confrontés à la rareté des espaces accessibles en milieu urbain. Ils sont le creuset où s’élabore la production artistique à laquelle aura accès le public. Ces lieux sont aussi des espaces les communautés produisent, diffusent et reproduisent de la connaissance utile à leur membres. Ils permettent de satisfaire de nombreux besoins d’utilisatrices et d’utilisateurs dans des domaines très variés : santé, alimentation, éducation, accès aux droits, accueil des réfugié-e-s pour ne citer que les plus courants. Ce rapport à la communauté en fait de véritables lieux en commun, de l’agir en commun : auto-organisation et horizontalité de la gouvernance, partage des ressources, soin apporté à la communauté et ses conditions d’existence.

Pourtant, l’existence de ces lieux est fragile. Leur rôle est remis en cause et ils sont souvent menacés d’expulsion sur des bases administratives. C’est ce qui arrive aujourd’hui à Mix’art à Toulouse. Mix’art Myris, c’est pourtant le squat emblématique de la scène artistique et sociale de la ville rose. Des générations de plasticiens, sculpteurs, circaciens s’y sont retrouvés. Et ces dernières années, le lieu est devenu un point de ralliement pour le mouvement des gilets jaunes. L’appel en commun sera l’occasion d’un échange sur entre militants français et italiens qui font face à ces questions et imaginent des stratégies pour défendre les lieux communs.

Publié le 19 Feb 2021