Le P2P, la culture libre et le mouvement des Communs, avec Lionel Maurel

Entrevue de Lionel Maurel de La Bibliothèque de Documentation Internationale Contemporaine et co-fondateur de Savoirscom1.
L’entrevue a été réalisée à Montréal le 3 novembre 2012 après la tenue d’une conversation publique « À l’école des Communs » organisée par Communautique et Remix biens communs, en collaboration avec la Chaire Nycole Turmel sur les espaces publics et les innovations politiques de l’UQÀM.

TABLE DES MATIÈRES DE L’ENTRETIEN
(Pour visionner cette entrevue selon les chapitres du sommaire utiliser youtube en cliquant sur l’icône youtube en bas et à droite de l’écran. Cliquez ensuite dans le sommaire sur le time code qui correspond au chapitre que vous souhaitez voir. )

1. (00:33 secondes) Point de vue d’un juriste sur le P2P et le bien commun
2. (01:44 minutes) Le P2P et ses effets sur les industries culturelles
3. (02:42) Réponse des tribunaux aux pratiques P2P
– Les verrous numériques (DRM) et les lois afférentes (03:27)
– Escalade dans la violence légale (04:33)
– Une atteinte à l’internet comme bien commun (05:12)
– Les différentes lois et traités internationaux (06:47)
4. (07:34) Les stratégies d’acteurs privés
5. (08:16) Face à cette escalade, comment agir?
– La culture libre et ses effets (08:35)
– Les capacités limitées de la culture libre d’aboutir à une réforme globale (09:56)
– La solution par l’approche des biens communs (12:21)
– Phase juridique: légaliser le partage à des fins non marchandes (14:13)
– Phase économique: Économie du partage, financement de la création (15:36)
6. (16:38) Les 3 approches possibles
– Approche 1: Licence globale (16:53)
* Voir: http://www.laquadrature.net/fr/elemen…
– Approche 2: L’approche pirate (18:28)
– Approche 3: La contribution créative (19:32)
7. (22:46) Conclusion : Seule l’approche par les biens communs permet de penser une réforme globale.