Archive pour mai, 2014

Sans lendemain

« Sans Lendemain », est un film d’animation sur l’exploitation des énergies fossiles et des ressources naturelles et leurs conséquences sur la vie humaine sur la planète. Il est réalisé par Dermot O’ Connor et produit par Incubate Pictures. en 35 minutes, il aborde de façon très intelligible toute une série de problématiques liées à la croissance de notre système économique et à notre façon de consommer.

Réalisation : Dermot O’ Connor (35 minutes, 2012).http://www.idleworm.com
http://www.incubatepictures.comhttp://www.angryanimator.com

Information et documentation sur le site http://sansLendemain.mpOC.be.

Titre original étasunien : There’s no tomorrow.
https://www.youtube.com

Version française 2013 due à l’initiative du groupe de Liège du mpOC, Mouvement politique des objecteurs de croissance (le mpOC n’est pas un parti politique).

Avec le soutien de :
Amis de la Terre Belgique, ASPO.be (section belge de l’Association for the Study of Peak Oil and Gas), GRAPPE (Groupe de Réflexion et d’Action Pour une Politique Ecologique), IEW (Inter-Environnement Wallonie), Imagine demain le monde, mpOC.

Traduction : Francis Leboutte.
Voix : Caroline Lamarche.
Mixage voix : Margarida Guia.
Sous-titres en néerlandais, allemand, anglais, français, espagnol et italien.

Culture, commauté, et collaboration: de nouvelles voies pour la protction patrimoine culturel ancestral

Les questions sur la «propriété» ou sur le droit de bénéficier de l’héritage indigène sont au cœur des débats politiques, économiques et éthiques en cours aux niveaux local, national et international. Quand il s’agit de la recherche dans ce domaine, la vision des peuples autochtones sur la façon dont les études relatives à leur patrimoine sont gérés, est généralement peu prise en compte. De plus en plus cependant, des efforts sont faits pour décoloniser les pratiques de recherche en favorisant des relations plus équitables entre les chercheurs et les peuples autochtones, fondées sur la confiance mutuelle et la collaboration.

Dans cette présentation, George Nicholas critique les débats sur la «propriété» du patrimoine autochtone et fournit des exemples de nouvelles pratiques de recherche qui sont à la fois plus éthiques et plus efficaces. Ces modèles de recherche en collaboration, dans lesquels la communauté mène la recherche, mettent en évidence de nouvelles orientations importantes dans la protection du patrimoine des peuples autochtones.

IPinCH (Intellectual Property Issues in Cultural Heritage) est un projet international de recherche participative autour de la réappropriation de l’héritage culturel par les communautés ancestrales. A qui appartient le passé ? A qui bénéficie-t-il ? quelles sont les conceptions culturelles de l’héritage culturel (de la mémoire) ? Comment distinguer accaparement et emprunts culturels (cultural borrowings) ? Ce projet croise des questions sur le domaine public, la nature de la recherche conduite par les communautés (et non pour elles) et sur les connaissances ancestrales (et culturelles en général). Il montre un éventail de processus de gestion collective des connaissances des communautés et tire des principes applicables à la recherche et pour comprendre les questions étudiées. Enfin, il propose l’usage de la Traditional Knowledge licence et un questionnaire pour évaluer accaparement ou emprunt culturel.

Speaker: George Nicholas
Event: SFU Public Square
Date: April 2, 2014

Glasgow contre Glasgow

Glasgow contre Glasgow from Julien Brygo on Vimeo.

Voici un film photographique (un nouveau genre ?) très intéressant, réalisé par Brygo et publié par Le Monde diplomatique, sur les rapports entre les riches et les pauvres à Glasgow en Ecosse.

Fiche technique :

22 minutes – 2014
Un film photographique de Julien Brygo
Montage : Matthieu Parmentier et Sandrine Romet-Lemonne
Mixage : Clément Chauvelle
Prix du Jury au Festival Les Nuits Photographiques 2014.

Film photographique réalisé pour le site du Monde diplomatique
Ce film est tiré de l’article « Vivre riche dans une ville de pauvres », paru dans Le Monde diplomatique d’août 2010 : monde-diplomatique.fr/2010/08/BRYGO/19565

Projections et débats : julienbrygo.com/actualite

Pour se procurer le DVD, écrire à julien-brygowanadoo.fr

Marianne Knuth

Marianne Knuth est une entrepreneur sociale basée à Harare, Zimbabwe. Elle raconte l’histoire de On the Up Village Kafunda, un centre d’apprentissage communautaire au Zimbabwe.

GreenHouse Project South Africa | walk out walk on

Au delà de la revendication d’un espace dans le parc Joubert, le projet GreenHouse est un effort ambitieux de créer une approche holistique de la vie en ville respectueuse de l’environnement. Dorah Lebelo, la directrice en explique l’objectif profond : « Ce que nous faisons ici à GreenHouse est de responsabiliser les gens afin qu’ils puissent se rendre compte qu’ils ont déjà de la connaissance», dit-elle. «Ils ont déjà de l’expérience; ils ont fait pousser leur propre nourriture; ils ont construit leurs propres maisons; ils ont récupéré leur propre eau; ils ont retraités leurs propres déchets. » En 2002, venant de Limpopo, la province la plus septentrionale de l’Afrique du Sud, Dorah Lebelo s’installe sur place pendant deux ans. C’est la période de très forte criminalité dans la région. Puis elle s’est déplacée dans la banlieue nord, avant de revenir au Parc Joubert quatre ans plus tard dans le cadre du projet GreenHouse.

Plus d’information sur www.walkoutwalkon.net

Pêche durable en Méditarranée

Pêche durable en Méditarranée, une capsule documentaire réalisée par FNE PACAavec le soutien de la Fondation Ita.

Une video interessante sur les pratiques oubliées et marginalisées de la pêche côtiere en Méditerranée avec l’institution des prudhommies. Les pêcheurs élisent les membres du bureau de la prudhommies qui vont contrôler les pratiques de pêche en fonction des règles établies, qui éventuellement vont juger des pêcheurs qui auraient déroger aux règles établies…) . On se demande encore comment ces instituions ont pu résister et se maintenir vu les pressions de toutes parts qu’elles ont subies pour disparaître.

Pratiquée de longue date en Méditerranée, la pêche aux « petits métiers » est une pratique de pêche durable à différents égards. Découvrez dans ce reportage quelles sont les spécificités de ces pratiques, et plus encore, quels en sont les atouts pour le milieu littoral et les petits fonds si riches et diversifiés de nos côtes méditerranéennes.

France Nature Environnement Paca
Fond de dotation ITANCIA
2014

Culture, communauté, et collaboration: nouvelles pistes pour la protection du patrimoine autochtone

Les questions sur la «propriété» ou sur le droit de bénéficier de l’héritage indigène sont au cœur des débats politiques, économiques et éthiques en cours aux niveaux local, national et international.

Quand il s’agit de la recherche dans ce domaine, la vision des peuples autochtones sur la façon dont les études relatives à leur patrimoine sont gérés, est généralement peu prise en compte. De plus en plus cependant, des efforts sont faits pour décoloniser les pratiques de recherche en favorisant des relations plus équitables entre les chercheurs et les peuples autochtones, fondées sur la confiance mutuelle et la collaboration.

Dans cette présentation, George Nicholas critique les débats sur la «propriété» du patrimoine autochtone et fournit des exemples de nouvelles pratiques de recherche qui sont à la fois plus éthiques et plus efficaces. Ces modèles de recherche en collaboration, dans lesquels la communauté mène la recherche, mettent en évidence de nouvelles orientations importantes dans la protection du patrimoine des peuples autochtones.

Intellectual Property Issues in Cultural Heritage